Skip to main content

A mi-chemin 2020, Banfora s’auto évalue

Published on: 22/07/2020

Un atelier de revue conjointe à mi-parcours était organisé à Banfora le 17 juillet 2020.

La Commune de Banfora a organisé, le mardi 7 juillet 2020, avec l'appui de l'IRC Burkina, un atelier de revue conjointe à mi-parcours de ses projets et programmes d'eau potable et d'assainissement. C’est le Maire de la ville, Aboubakar Hema qui a présidé la rencontre en présence du Conseiller Technique au Gouvernorat de la Région des Cascades, Issouf Coulibaly, représentant le Gouverneur.

De g. à dr., Aboubakar Hema, Maire de Banfora, Issouf Coulibaly, représentant du Gouverneur, Richard Bassono de l’IRC (PH. N-R. ZOHOUN)

Salué les efforts de tous

Cette activité a permis d’évaluer la mise en œuvre du Plan de Travail Annuel Budgétisé 2020 (PTAB 2020) de développement des services publics d'eau potable, d'hygiène et d'assainissement de la commune, pour le compte du premier semestre de l’année 2020. Dans cette logique, elle a servi à se donner de nouvelles directives, selon le niveau d'exécution et les priorités. S’exprimant à cette occasion, le Maire de la commune, Aboubakar Hema, a salué les efforts de tous les acteurs pour la mise en œuvre du Plan Stratégique Communal AEPA (PSC-AEPA), tout en notant avec enthousiasme que, c’est la première fois qu’un plan est aussi bien suivi. Quant au représentant du Gouverneur, tout en soulignant l’importance de créer un tel cadre de concertation entre les acteurs du dit secteur, il a rappelé que le Plan Stratégique Communal AEPA, cadre parfaitement avec les engagements du Gouvernement Burkinabè en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement.

L’opportunité de cet atelier a été saisie par la commune pour faire connaitre à tous les acteurs présents, les membres de sa Direction de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène Publique, nouvellement érigée par le premier responsable de ladite commune et qui se chargera de prendre en main la coordination de la mise en œuvre du Plan Stratégique Communal AEPA. Toute chose qui constitue, en principe, une preuve de  l’engagement du Maire de Banfora dans l’atteinte de sa vision pour que, «Banfora devienne la référence en termes d'accès à des services durables d'approvisionnement en eau et assainissement, pour tous et à tout moment, au niveau national et au-delà» à l’horizon 2030.

Les participants à la rencontre (PH. N-R. ZOHOUN)

Des résultats

Le taux d’exécution physique du Plan de Travail Annuel Budgétisé (PTAB 2020) est estimé à 10,66%, selon les chiffres présentés au cours de la rencontre. Au total, 8 partenaires, y compris la commune, y ont contribué à l’atteinte de ces résultats qui se traduisent par la réhabilitation de la filière de traitement d’eau potable existante, pour une capacité de production d’au moins 2*100 m³/h d’eau potable, la réalisation d’une nouvelle conduite de DN 350 mm, la réalisation de deux lignes de traitement pour une capacité de production d’au moins 2*200 m3/h d’eau potable, le démarrage de la réhabilitation de 38 PMH communautaires, la réalisation de 3 forages positifs. Cependant, plusieurs autres activités, bien que planifiées n’ont pas pu démarrer compte tenu de la pandémie du coronavirus qui sévit depuis quelques mois au Burkina Faso, comme ailleurs dans le monde. Les différents partenaires ont donc, chacun, mis la main à la pâte, pour combattre cet ennemi public à travers des émissions radiophoniques de sensibilisation des populations, des dotations de dispositifs de lavage des mains et des affiches de sensibilisation au profit des centres de santé et des écoles.

Le renforcement des capacités

IRC a également apporté sa touche contributive, à cette initiative, à travers le renforcement des capacités des agents techniques communaux en techniques andragogiques, d’animation mais aussi l’appui à l’élaboration d’une stratégie de communication permettant à la commune de pouvoir mobiliser les partenaires et les fonds pour la mise en œuvre de son PSC-AEPA. Appui qui commence déjà par porter ses fruits. C’est ainsi qu’au cours de la rencontre, a été faite l’annonce d’une somme de 36 millions de FCFA que l’ONG OXFAM met à la disposition de la commune de Banfora pour la mise en œuvre de son PSC-AEPA.

Des efforts restent à faire

En ce qui concerne le taux d’exécution financière du Plan de Travail Annuel Budgétisé (PTAB 2020), il est d’environ 2%.  Il faut relever que les taux d’exécution sont très faibles, mais les partenaires restent conscients que des efforts restent à faire, en termes de suivi des réalisations, de prévision et aussi d’interpellation.

Pour le second semestre de l’année 2020, il est prévu la réalisation et la réhabilitation des ouvrages d’accès à l’eau potable et à l’assainissement, la mise en œuvre de plans de riposte contre le coronavirus ainsi que l’assistance technique aux autorités municipales et aux techniciens dans la gestion des services d’approvisionnement en eau potable et assainissement.

À la sortie de cet atelier, les acteurs présents et les autorités communales ont pu mesurer les insuffisances et pris des engagements pour atteindre au moins 75% d'exécution, le semestre prochain. Engagement que partage le premier adjoint au Maire de Banfora, Fulgence Koné : « A plusieurs nous arriverons à réaliser ce plan ambitieux. Un seul doigt ne peut ramasser la farine. Nos objectifs seront atteints seulement si les bénéficiaires sont satisfaits des réalisations ». Il espère que d’ici deux ans « nous verrons déjà le bout du tunnel pour qu’en 2030 nous puissions sabler le champagne tous ensemble ».

Les acteurs présents

Il est à noter que cette rencontre a connu la présence effective de l’ensemble des partenaires de mise en œuvre du PSC-AEPA de la commune. Les leaders religieux et coutumiers, les services déconcentrés de l’état, les organisations de défense des droits humains, de la société civile, l’administration territoriale ; les organes de presse locaux, les forces vives de la commune, les partenaires techniques et financiers dont l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES), IRC, Catholic Relief Service, OXFAM, le projet d'Approvisionnement en Eau Potable et Assaisonnement dans les 4 régions (AEPA-4R ), la Direction Régionale de l’Eau et Assainissement des Cascades (DREA), l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) et l’Espace Culturel Gambidi, tous étaient présents pour examiner les perspectives du PTAB 2020 jusqu’à la clôture de l’année en cours, après avoir dressé le bilan des réalisations.