Skip to main content

IRC forme les cadres du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement au Burkina

Published on: 30/08/2019

IRC appui le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement pour la formation de 38 cadres en planification financière stratégique dans le secteur de l'eau et de l'assainissement.

Le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement a initié, du 08 au 11 juillet 2019 à Koudougou, une formation à l'endroit de trente-huit cadres du Ministère de l'Eau sur la planification financière stratégique dans le secteur de l'eau et de l'assainissement.

Image 1 Planification stratégique financière

Cette formation, rendue possible grâce à l'appui technique d'IRC et au soutien financier de la délégation de l'Union Européenne, entre dans le cadre du « Programme d'Appui à la Politique Sectorielle Eau et Assainissement » (PAPS-EA). L'objectif du PAPS-EA étant d'aider le gouvernement du Burkina Faso à éradiquer la pauvreté, à promouvoir une croissance durable et inclusive et à consolider et améliorer la gouvernance démocratique et économique.

Améliorer les performances des acteurs au niveau central et déconcentré

L'objectif visé à travers cette formation est l'amélioration des performances des acteurs du secteur de l'eau et de l'assainissement, tant au niveau central, que décentralisé, en vue d'une mise en œuvre efficace et efficiente de la politique et des stratégies sectorielles y relatives. C'est à dire renforcer les capacités des cadres dirigeants du Ministère de l'Eau et de l'Assainissement en matière de planification financière stratégique.

Image 2 Planification stratégique financière

De quoi s'est-il agit ?

Les sessions ont consisté à familiariser les cadres avec le TrackFin qui est un outil visant à améliorer le suivi financier du secteur. Initiative de l'Organisation Mondiale de la Santé, cet outil de plaidoyer permet de connaître la source et la destination des financements dans le secteur de l'eau. Il a permis de produire les comptes financiers du secteur de l'eau et de l'assainissement au Burkina Faso entre 2013 et 2015. Ainsi au cours de la formation, les cadres du Ministère ont pu examiner attentivement les résultats de cette analyse et échanger sur les implications pour la réalisation des Objectifs de Développement Durables (ODD).

Un virage pour le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement

Les échanges issus de cette formation ont permis de percevoir qu'elle marque le début d'une nouvelle ère pour le ministère de tutelle du secteur. Il s'agit d'un processus de changement de vision et de manière de penser le financement du secteur. Traditionnellement, les réflexions sur le financement du secteur de l'eau et de l'assainissement se limitent à la mobilisation et l'exécution des ressources pour la réalisation des ouvrages et les actions de gouvernance. Pourtant, la réalisation des ODD passent par le financement de tous les coûts du cycle de vie des services : l'investissement initial, les renouvellements des ouvrages, l'exploitation des services, la gouvernance locale des services et la gouvernance globale des services. Les modalités de financement passent par les taxes (financement à partir du budget et des ressources propres de l'Etat), les transferts (les ressources de l'aide publique au développement) et le tarif (payé par les usagers pour la consommation de l'eau ou l'utilisation des services d'assainissement). C'est l'ensemble complexe et dynamique de l'équation qui équilibre les besoins de financement et les sources de financement qui est dénommé la planification financière stratégique. Le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement doit donc se doter d'un plan stratégique de financement du secteur pour soutenir son ambition d'atteindre les ODD.

« Le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement mettra tout en œuvre pour une bonne opérationnalisation des acquis de la formation » déclare madame Djénéba Drabo, Directrice des Ressources Humaines du Ministère.
A cet effet les participants ont élaboré une feuille de route pour accélérer le processus de changement.
La Direction Régionale de l'Eau et de l'Assainissement du Sud-Ouest explique par la voix de son premier responsable Yasseya Ganame que « la planification financière est quelque chose de nouveau qui est une dimension oubliée dans nos pratiques quotidiennes mais cette formation va nous permettre d'améliorer cet aspect et à prendre les bonnes décisions pour la bonne marche du service public de l'eau».