Skip to main content

IRC démarre au Burkina Faso un projet d’un montant de 3,3 millions d’euros, cofinancé par l’Union européenne

Published on: 13/06/2014

OUAGADOUGOU, 1er juin 2014 – IRC démarre au Burkina Faso un projet d'un montant de 3,3 millions d'euros, cofinancé par l'Union euopéenne. L'objectif de cette initiative est d'assurer et de pérenniser, d'ici quatre ans, les services d'hygiène et d'assainissement pour 100 000 personnes dans six municipalités rurales de la Gnagna.

La subvention attribuée par l’UE représente un appui important au travail innovant engagé par IRC avec le gouvernement burkinabé pour tester des solutions concrètes de services d’hygiène et d’assainissement adéquats et pérennes et pour améliorer les politiques du secteur grâce à des approches, des méthodes et des outils appropriés. L’objectif stratégique de ce nouveau projet est d’utiliser l’aide au développement pour combler l’immense retard en matière d’hygiène et d’assainissement, et pour éliminer les goulots d’étranglement qui font obstacle à la pérennisation des services, tout en gardant à l’esprit la perspective ultime d’un secteur autonome, capable de se financer sans aide internationale.  Pour ce faire, l’approche d’IRC visera à développer la capacité des municipalités et du gouvernement à assurer des services d’hygiène et d’assainissement en associant les deux éléments essentiels d’un bon service : la construction d’ouvrages appropriés d’une part et la création des conditions nécessaires au changement durable de comportements en milieu rural d’autre part.  

« Nous sommes très enchantés par la perspective de collaborer avec l’UE, le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement du Burkina Faso, Helvetas Swiss Intercooperation et les communes rurales de Bilanga, Coalla, Liptougou, Mani, Piéla et Thion pour relever le défi d’un assainissement pérenne et adéquat pour les populations rurales. IRC est persuadé que le renforcement des capacités des autorités publiques locales à prendre en main la fourniture des services est non seulement le meilleur moyen d’étendre ces services au plus grand nombre, mais qu’il constitue par ailleurs la seule stratégie viable pour mettre au point des solutions durables pour des services d’hygiène et d’assainissement pérennes. En appuyant ce projet, l’Union Européenne donne un grand coup de pouce à la mise en œuvre de notre vision d’assurer à toute la population du pays des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène permanents – dans une nouvelle logique de développement et avec des dispositifs appropriés. » – Juste Hermann Nansi, Directeur Pays, IRC Burkina Faso.

Se basant sur les expériences menées ces cinq dernières années dans le cadre du programme de recherche-action « Des services pérennes à grande échelle » mis en œuvre au Ghana, en Ouganda et au Burkina Faso, IRC a défini une série de composantes essentielles à l’établissement de services pérennes d’eau et d’assainissement et a élaboré une approche de travail pour les mettre en œuvre. Au Burkina Faso, les activités se sont déroulées en étroite collaboration avec les agences gouvernementales aux niveaux national et local et avec 21 municipalités dans 7 régions. Un premier résultat positif a été obtenu : désormais, 300 000 personnes peuvent compter sur des autorités locales et des fournisseurs de service compétents pour leur apporter des services d’eau, d’hygiène et d’assainissement adéquats, fiables et pérennes à l’aide d’outils et de méthodes appropriés. Il ne s’agit plus simplement de construire des ouvrages sans se soucier de la qualité des services fournis. L’aide octroyée par l’UE conforte IRC dans sa vision, ses approches et ses méthodes et lui permettra d’atteindre 100 000 personnes supplémentaires tout en continuant à appuyer les politiques nationales visant à étendre les services au plus grand nombre.

Pour plus de renseignements, prière contacter :

M. Juste Hermann NANSI, Directeur Pays, IRC Burkina Faso

La Commission européenne est l’organe exécutif de l’Union européenne.

« L’Union européenne est constituée de 28 États membres qui ont décidé de mettre graduellement en commun leur savoir‐faire, leurs ressources et leur destin. Ensemble, durant une période d’élargissement de 50 ans, ils ont construit une zone de stabilité, de démocratie et  de développement durable tout en maintenant leur diversité culturelle, la tolérance et les libertés individuelles. L’Union européenne s’engage à partager ses réalisations et ses valeurs avec les pays et les peuples au‐delà de ses frontières. »