Skip to main content

Cérémonie d’ouverture du forum : le Sénégal ambitionne de mobiliser 250 Milliards pour atteindre les OMD

Published on: 30/05/2014

Le président de la république du Sénégal, Macky Sall, a présidé la cérémonie officielle d'ouverture du 2e Forum de l'Eau et de l'Assainissement d'EAA. Occasion pour le chef de l'Etat sénégalais d'appeler à la mobilisation pour de tous pour concrétiser les engagements pris à ce niveau.

Le Sénégal se positionne, selon son président, en leader dans le domaine de l’accès à l’eau et à un assainissement décent avec « une chance d’atteindre les OMD en eau avec « 88,5% de taux d’accès à l’eau potable à 3 ans de l’échéance». Toutefois, le Sénégal comme la quasi-totalité des pays africains, notamment de l’ouest, est loin du compte pour les objectifs fixés pour le sous-secteur de l’assainissement victime d’une grande faiblesse de financement. Un gap que le Sénégal compte combler avec « la mobilisation de 250 milliards d’ici à 2015 » promet Macky Sall qui rappelle que 640 milliards d’africains n’ont toujours pas accès à un assainissement décent.

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, avait auparavant porté la voix des élus locaux qui attendent que « les dispositions financières suivent le processus de décentralisation » afin qu’ils puissent prendre en charge les questions liées à l’accès à l’eau notamment dans les bidonvilles où on « paie l’eau à un prix supérieur à la moyenne ». Un fait dénoncé par le Vice-Président du Libéria qui se désolé qu’on perde trop d’énergie et de temps pour trouver de l’eau.

Auparavant, un grand satisfecit a été, unanimement, décerné à EAA par les différents intervenants. Le président Macky Sall a félicité son Secrétaire Exécutif, le sénégalais Idrissa Doucouré qui a su impulser un nouveau souffle à l’institution qui « après 25 ans d’existence, poursuit sa phase de maturation et est devenu une institution de référence avec des résultats tangibles dans l’amélioration d’un accès durable à l’eau potable et à des infrastructures d’assainissement adéquats », souligne M. Issoufou Issaka, Président du Conseil des Ministres d’EAA. Toute chose qui encourage le Conseil des Ministres de l’Eau (AMCOW) à « poursuivre le partenariat avec EAA pour travailler à résorber le gap pour l’accès à l’eau et à un assainissement de qualité », selon son Secrétaire Exécutif, Baye Mass Tall.

Ensemble, ils pourront arriver à « faire des déchets d’aujourd’hui les matières premières de demain » comme proposé par le maire Khalifa Sall. Tout un programme!.

IRC est représenté par une forte délégation composée de Erma Uytewaal, chef du programme Afrique et des directeurs de bureaux nationaux des pays d'Afrique Juste Nansi (Burkina) , Jane Nabunnya Mulumba (Ougandan), Vida Affum Duti (Ghana) et d’autre personnel d’IRC.

IRC croit fermement que le partage et l'apprentissage parmi les parties prenantes du secteur en Afrique est cruciale pour l'innovation et améliorer la performance sectorielle dans les pays de la région, et va animer deux sessions.

  • L'une est sur le rôle du gouvernement local  dans la durabilité de la  prestation de services, en réponse à la reconnaissance accrue du rôle des gouvernements locaux en fourniture de services relatifs à l'eau et les défis à relever. Afficher le programme de la session - sur le gouvernement local
  • L’autre sur l'initiative africaine d'apprentissage, organisée pour étudier l’intérêt dans la création d’une initiative d'apprentissage mixte visant à renforcer la cohérence d'un programme AEPHA d'apprentissage africain. Afficher le programme de la session du côté de l'Afrique initiative d'apprentissage.

Article originel de Racine KANE