Skip to main content

Organisation et gestion des services d’eau potable en milieu rural au Burkina Faso : etat des lieux dans huit communes de la région du Sahel

L’accès continu à une eau potable en milieu rural reste un défi majeur dans une grande partie de l’Afrique. Le Burkina Faso rural n’échappe pas à cette tendance, et les indicateurs d’accès à l’eau potable restent faibles (58,5 % en milieu rural), malgré les efforts consentis par le secteur. Une réforme des services d’eau en milieu rural est pilotée depuis 2008 dans la région du Sahel. Elle pose les bases des responsabilités des communes, maîtres d’ouvrage du service d’eau potable. La réforme met également en place le cadre opérationnel de l’exploitation des ouvrages à l’échelle villageoise via les associations d’usagers de l’eau (AUE) et les fermiers (exploitants privés). Dans ce contexte, l’initiative Triple-S s’intéresse aux institutions en place, et plus spécialement au cadre réglementaire qui les régissent. Les communes doivent assurer des fonctions de coordination, de tarification et d’appui, notamment aux AUE. La commune doit formaliser ses relations avec les AUE, l’exploitant/fermier et le maintenancier, et assurer le suivi des contrats. Elle doit également mettre en place des tarifs sur son territoire (redevances, tarification au point d’eau) et cibler l’appui dont elle a besoin tout en répondant aux besoins des AUE. [abstraite auteurs]

With summary in English.

This is a USAID West Africa Water Sanitation and Hygiene Program (USAID WA-WASH) publication.

TitleOrganisation et gestion des services d’eau potable en milieu rural au Burkina Faso : etat des lieux dans huit communes de la région du Sahel
Publication TypeResearch Report
Year of Publication2012
AuthorsDubé, A, Pezon, C, Nansi, J, Bassono, R, Boulenouar, J, Agognon, F
Pagination325 p.; tab.; fig.
Date Published2012-09-01
PublisherIRC Burkina Faso
Place PublishedOuagadougou, Burkina Faso
Keywordsaccess to water, burkina faso, drinking water, rural areas
Abstract

L’accès continu à une eau potable en milieu rural reste un défi majeur dans une grande partie de l’Afrique. Le Burkina Faso rural n’échappe pas à cette tendance, et les indicateurs d’accès à l’eau potable restent faibles (58,5 % en milieu rural), malgré les efforts consentis par le secteur. Une réforme des services d’eau en milieu rural est pilotée depuis 2008 dans la région du Sahel. Elle pose les bases des responsabilités des communes, maîtres d’ouvrage du service d’eau potable. La réforme met également en place le cadre opérationnel de l’exploitation des ouvrages à l’échelle villageoise via les associations d’usagers de l’eau (AUE) et les fermiers (exploitants privés). Dans ce contexte, l’initiative Triple-S s’intéresse aux institutions en place, et plus spécialement au cadre réglementaire qui les régissent. Les communes doivent assurer des fonctions de coordination, de tarification et d’appui, notamment aux AUE. La commune doit formaliser ses relations avec les AUE, l’exploitant/fermier et le maintenancier, et assurer le suivi des contrats. Elle doit également mettre en place des tarifs sur son territoire (redevances, tarification au point d’eau) et cibler l’appui dont elle a besoin tout en répondant aux besoins des AUE. [abstraite auteurs]

With summary in English.

This is a USAID West Africa Water Sanitation and Hygiene Program (USAID WA-WASH) publication.

Notes

With bibliography on p. 324 - 325

Custom 1

824

Translated TitleOrganization and management of drinking water services in rural Burkina Faso : an overview in seven communes of the Sahel region
Citation Key72830

Downloads