Skip to main content

Tags

L'atelier « Vers un assainissement total pérenne » au Bénin, Nov. 2013

Published on: 21/11/2013

L’atelier « Vers un assainissement total pérenne » a attiré plus de 70 participants provenant de 16 différents pays d’Afrique de l’ouest. Environ 40% des participants proviennent d’ONGs, 35% d’agences gouvernementales, 20% d’organisations internationales et 5% sont des bailleurs de fonds.  

L’atelier a été inauguré par le Ministre de l’Environnement, M. Raphel Edou (représentant également le Ministère de la Santé pour cette occasion) et par le Ministre de la Décentralisation, M. Isidore Gnonlonfoun. Le très coloré et vivant intermède artistique suivant l’inauguration a donné le ton pour la journée.

Juste Nansi, directeur de l’IRC Burkina Faso, a ensuite procédé à l’introduction à l’atelier, des objectifs en passant par le programme et les travaux pratiques. Au fil de la journée, un certain nombre d’expériences sur les succès rencontrés et les défis à relever dans la mise en œuvre de programmes d’assainissement ont été partagées. Les présentations se sont organisées selon trois grands axes:

  1. Retours d’expérience sur la mise en œuvre de l’ATPC sur le terrain, avec un focus sur le Ghana, le Niger, la Sierra Leone, le Burkina Faso ;
  2. Le partage d’initiatives axées sur l’assainissement total porté par les leaders depuis le Bénin, le Burkina Faso, le Liberia ainsi qu’une initiative sur l’assainissement porté par les femmes ; et
  3. D’autres exemples de mise en œuvre de programmes à grande échelle provenant de la Guinée Bissau, du Burkina Faso, de la République Démocratique du Congo sur l’empowering communautaire et du Liberia sur le marketing social.
 

Entre les présentations, les nombreuses discussions ont porté sur les dimensions institutionnelles, politiques, sociales and techniques liées à la pérennité des pratiques en cours. Somme toute, la journée aura été riche en discussion et en partage de connaissances, ce qui permettra de mieux approcher les prochains jours, dédiés aux réflexions sur la contribution des approches programmatiques à la mise en place de services d’assainissement.  

Jours 2 et 3

Les jours 2 et 3 de l’atelier se sont articulés autour de la notion de service. Suite à une introduction des principaux concepts, les présentations ont portés sur deux grands thèmes; l’institutionnalisation et le financement de l’assainissement.

  1. L’institutionnalisation de l’approche ATPC au Liberia ainsi que deux retours d’expérience du Nigeria sur la collaboration institutionnelle à l’échelle locale et la réplication de l’approche LGA (Local Government Area) ont fait l’objet d’une séance de discussion animée.
  2. Les questions financières telles que l’opérationnalisation des comptes de dépôt du Trésor au Burkina Faso, la microfinance pour le financement d’ouvrages au Bénin et la valorisation des excréta dans le cadre d’un programme Ecosan ont également suscitée un grand intérêt de la part des participants.

Ces présentations ont permis de lancer la réflexion sur les actions concrètes pour la mise en place d’un service d’assainissement pérenne. La mise en place de services étant également conditionnelle aux dimensions sociales et technologiques, les discussions sur ces quatre thèmes se sont poursuivies par le biais de travaux de groupes, avec l’objectif d’identifier, de développer et de valider des pistes de solutions. Les résultats de ces travaux seront rendus sous la forme d’un livret d’ici la fin 2013.