Skip to main content

Tags

Algérie : Découverte de déversements illicites dans le réseau d’assainissement de la vallée du M’Zab

Published on: 08/07/2013

La qualité des eaux usées déversées dans les égouts et le collecteur principal du réseau d'assainissement de la vallée du M'Zab (Daya Ben Dahoua, Ghardaïa, Bounoura et El Ateuf) ne répond plus aux critères des eaux à épurer par une station de lagunage conçue uniquement pour le traitement des eaux usées domestiques, a précisé à l'APS Missoum Benritab, responsable du projet d'assainissement à la direction du secteur.
 

Ce phénomène est provoqué par des déversements et rejets de micropolluants provenant principalement des activités non contrôlées, telles les stations de lavage et de service, dans le réseau d’assainissement , a précisé M. Benritah et il ajoute « Ce type de pratique polluante se manifeste de plus en plus fréquemment surtout durant les week-ends, ces pratiques sont le fait de stations de lavage graissage et autres personnes ’’indélicates’’, préférant vidanger leurs huiles et autres lubrifiants directement dans les égouts, au lieu de faire appel aux services spécialisés. Les carburants, peintures, solvants, les huiles de vidange ou de friteuses, jetés abusivement dans les égouts arrivent dans la station d’épuration perturbent gravement son fonctionnement.

Par ces rejets polluants, les micro-organismes chargés du traitement des eaux usées sont anéantis et la fonction d’assainissement de la station de lagunage est fortement réduite, a expliqué de son côté un autre responsable de la station.

Les responsables chargés de la gestion du projet d’assainissement et de la station d’épuration de la vallée du M’Zab en appellent au sens civique de chacun pour que cessent ces pratiques dont les auteurs de pareils actes sont difficiles à prendre sur le fait.

Par ces déchets, l’augmentation de la pollution à traiter au niveau de la station d’épuration entraîne des dysfonctionnements car le traitement des graisses nécessite des installations spécifiques, estime-t-on.

Mise en service en novembre 2012, la station de traitement des eaux usées par lagunage de la vallée du M’Zab sise au lieu-dit ’’Kef El Doukhan’’ en aval de l’Oued M’Zab dans la commune d’El Ateuf, assure un traitement de 46.000 M3 d’eau par jour.

Réalisée sur 60 hectares pour un coût de près de 4 milliards de Dinars, cette station réduit le volume et les nuisances des déchets des eaux par le biais d’un collecteur principal serpentant la vallée du M’Zab sur 32 km dont 7 km en galeries visitables dans la commune de Ghardaïa.

Source : News 80, 6 juillet 2013.

Nouvelle analogue : Algérie : Bond qualitatif dans l’approvisionnement en eau potable à Adrar, E-Sources Nouvelles, 05 novembre 2012.