Skip to main content

Formation à l’Approche des coûts à long terme : les participants donnent leur avis

Published on: 20/08/2012

Le projet WASHCost au Ghana a organisé en mars et avril 2012 une formation sur l’approche des coûts à long terme (Life-Cycle Cost Approach – LCCA) dans trois circonscriptions de trois régions du Ghana.
Les participants à la formation à la LCCA dans la région de la Volta
L’atelier avait pour objectif de donner aux participants les outils nécessaires pour appliquer la LCCA dans l’élaboration de leurs budgets et assurer un service durable en AEPH dans leurs régions. Parmi les participants on comptait principalement des équipes régionales Eau et Assainissement, des agents départementaux de planification et du budget, les directeurs régionaux ou leurs adjoints.

Dans la région de Brong Ahafo, les participants étaient issus des assemblées régionales de Dormaa East, Berekum et Sunyani West ; de l’assemblée municipale de Keta, de l’Akatsi et de l’assemblée régionale de Ketu South pour la région de la Volta ; et enfin de East Gonja, de la municipalité de Yendi et de Savalugu Nantong pour la région du nord. Chaque région était représentée par trois personnes correspondant aux catégories susmentionnées. Etaient également représentés les personnels sélectionnés dans chaque bureau régional des Communautés des Agences pour l’Eau et l’Assainissement (Community Water and Sanitation Agency – CWSA).

Dans la région de la Volta, trois personnes ont été interviewées, une par département, afin de connaitre ce qu’elles attendaient de la formation à la LCCA. M Mensah Peter Garkpey est agent municipal de la planification pour l’assemblée municipale de Keta. Pour lui, l’atelier devait lui permettre de pouvoir mettre en place de tarifs d’AEPH corrects qui implique une dimension sociale aux coûts et à la maintenance des équipements afin d’assurer la durabilité des services de distribution.

Il pense que décomposer les coûts des différents éléments comme cela a été présenté lors de la formation peut aider les participants à établir les coûts des équipements et services. Il a ajouté que les compétences acquises lors de la formation l’aideront (ainsi que ses collègues) à économiser des fonds sur la gestion des équipements afin d’assurer les activités de post-construction.

Vidéo : Mr. Reuben Kornu, chef de l’équipe régionale Eau et Assainissement de l’assemblée de la région sud du Ketu. espère à la fin de la formation à la LCCA avoir acquis de nouvelles idées pour calculer les coûts des équipements eau et assainissement de la région. Il a pu comprendre qu’il ne suffit pas de construire des infrastructures, mais que la maintenance et la durabilité des services sont encore plus importants et qu’ils doivent être pris en compte lors de la planification.

Vidéo : Mr. Seth Kwame Damasah, chef de l’équipe régionale Eau et Assainissement de l’assemblée régionale d’Akatsi. Il attend de la formation à la LCCA de lui apporter les connaissances nécessaires à l’utilisation correcte du concept de LCCA dans les services AEPH de sa région. Mr Damasah explique avoir réalisé la nécessité de calculer les coûts des activités de post-construction pour assurer un service de distribution durable.

Mr. Damasah affirme qu’il  incorporera tous les éléments de la LCCA dans ses futurs budgets. Il propose de cibler les directeurs de la coordination régionale lors des prochaines formations à la LCCA, car ils sont les agents de régulation des dépenses de la région.

2.jpg
 

Propos recueillis par : Victor Narteh Otum
Chargé de la Documentation et de la Communication
IRC Ghana.