Skip to main content

Swaziland : les femmes et les enfants ont un accès limité à l’eau

Published on: 22/08/2011

Environ 60% de la population urbaine, vivant dans les pays membres de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), souffre d’un manque d’eau de boisson et de ménage. Plus de 75% de cette population vit dans les milieux non urbanisés, …

Environ 60% de la population urbaine, vivant dans les pays membres de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), souffre d’un manque d’eau de boisson et de ménage. Plus de 75% de cette population vit dans les milieux non urbanisés, et en moyenne 66% est constituée des femmes et des enfants dans la région.

Présent au 5ème Dialogue sur l’eau organisé par la SADC à Mbabane, la capitale du Swaziland du 28 au 29 juin, Chrispin Sedeke, chef de Division gestion des eaux transfrontalières au ministère de l’Environnement en République démocratique du Congo (RDC), croit que « ces statistiques sont minorées et que la population affectée pourrait être bien supérieure ».

Il a déclaré à IPS: « Les statistiques de certains pays comme celles dela RDCne sont pas à jour. Les chiffres présentés sont approximatifs; ceux d’autres pays sont partiels. Et tous ces chiffres ne concernent pas une même période; ce qui rend peu fiables les statistiques globalement présentées ».

Selon un rapport rendu public en mars 2011 par le Programme des Nations Unies pour l’environnement et dont copie est parvenue à IPS, la RDC possède plus de la moitié des ressources hydriques d’Afrique, alors que 51 millions de Congolais n’ont pas accès à l’eau.

Dans son programme ‘Africa Water Supply’,la Banqueafricaine de développement (BAD) vient de débourser une somme de deux millions de dollars US (1,4 millions d’euros) pour appuyer un vaste projet d’eau dans les pays membres dela SADC.

IPS/Allafrica, 29 juin 2011.