Skip to main content

WASH FIT à l’échelle du Niger : IRC partage son expérience

Published on: 29/11/2021

Grâce à l'introduction par IRC de l'outil WASH FIT, celui-ci va maintenant être étendu à l'échelle nationale au Niger.

Le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales du Niger, lors de son atelier organisé pour la mise à l’échelle nationale du WASH FIT, invite IRC à partager son expérience sur la mise en œuvre de cet outil. C’était du 06 au 08 septembre 2021 au Niger et en présence des cadres des directions régionales de la santé publique, des cadres des directions régionales de l’hydraulique et de l’assainissement et des représentants des ONG membres du groupe technique de travail sur le WASH FIT (IRC, OMS, Save the Children, UNICEF et World Vision).

Une forte mobilisation des acteurs du secteur de la santé et du WASH du Niger (Ph. O. Ismael, 2021)

Une forte mobilisation des acteurs du secteur de la santé et du WASH du Niger (Ph. Ismael Ousmane, 2021)

Depuis 2019, dans le cadre de son assistance technique aux communes de Makalondi et Torodi pour l’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement dans les centres de santé, IRC a très vite compris que pour une meilleure intervention, il faudrait s’appuyer sur le WASH FIT. Une méthode axée sur les risques, comportant une série d’outils permettant d’améliorer les services d’eau, d’assainissement et d’hygiène de façon continue, dans le cadre de l'objectif plus vaste de perfectionnement des centres de santé. Recommandé par les directives de l'OMS pour la qualité de l'eau de boisson, il est le moyen le plus efficace d'assurer un approvisionnement permanent en eau saine.

Ainsi, pour amorcer la mise en œuvre de ce processus, IRC a élaboré, avec la contribution des acteurs, un plan d’action dont la mise en œuvre a démarré à travers la formation des agents de douze formations sanitaires (un responsable et deux agents par formation sanitaire) de Makalondi et Torodi sur la gestion des déchets biomédicaux et le nettoyage de l’environnement. La formation a été faite par World Vision Niger, partenaire de IRC dans la mise en œuvre du processus. Il s’en est ensuite suivi une évaluation des formations sanitaires, l’identification et la hiérarchisation des domaines à améliorer, puis l’électrification de neuf formations sanitaires. Toute chose qui a permis à ces formations sanitaires de voir leurs capacités renforcées en matière de gestion des déchets biomédicaux et de passer de 40 % à 100 % de centres de santé ayant un système d’éclairage nocturne. 

Les agents de santé et l’équipe cadre de l’hôpital de district de Torodi, reçoivent des mains de IRC Niger des équipements pour l’éclairage nocturne des formations sanitaires (Ph. O. Ismael, 2021)

Les agents de santé et l'équipe cadre de l'hôpital de district de Torodi, reçoivent des mains de IRC Niger des équipements pour l'éclairage nocturne des formations sanitaires (Ph. Ismael Ousmane, 2021)

Ces résultats sont certes palpables sur le terrain, mais méritent d’être approfondis et élargis à toutes les formations sanitaires du Niger. C’est sans doute dans ce sens que les autorités Nigériennes ont décidé de mieux se pencher sur la question en créant, le 07 octobre 2020, en collaboration avec ses partenaires (l’Organisation Mondiale de la Santé et World Vision) un groupe technique de travail pour prendre en charge la problématique des services WASH dans tous les centres de santé du Niger.

Dans cette même lancé, une session de formation des formateurs sur le WASH FIT a été effectuée en juin 2021. Le Ministère de la Santé a ensuite organisé un atelier au niveau national d’adaptation de l’outil WASH FIT au contexte du Niger. IRC y a été particulièrement convié et a partagé avec tous les acteurs de la santé et du WASH les bonnes pratiques et les leçons apprises dans cette tâche qu’elle s’était donnée de conduire qu’est la mise en œuvre du WASH FIT dans deux communes du Niger. Les outils réadaptés serviront désormais de base pour toutes les formations sanitaires qui mettront en œuvre le processus.

On retient que cette démarche du gouvernement nigérien est parfaitement calquée sur les ambitions de IRC et représente une grande avancée pour qu’au rendez-vous de 2030, tous les centres de santé du Niger sinon la majorité ait accès à des services WASH au moins basiques.

Du reste, IRC continuera non seulement la mise en œuvre du plan d’action WASH FIT dans ses deux communes focus au Niger à travers entre autres, un plaidoyer auprès des parlementaires et du réseau des journalistes Eau et assainissement du Niger, l’actualisation de l’outil et la vulgarisation/élaboration d’un protocole basique de nettoyage de l’environnement. « L’organisation reste également disponible pour apporter son appui technique et son accompagnement au ministère en charge de la santé pour une mise en œuvre efficace du processus au niveau national », Ismael Ousmane, WASH officer à IRC Niger.