Skip to main content

Un pacte pour des systèmes durables

Published on: 08/08/2019

UNICEF et IRC conjuguent leurs efforts pour des services durables en eau potable, hygiène et assainissement au Burkina Faso.

Le Burkina Faso a initié un pacte de durabilité des investissements en matière d' eau potable, d' hygiène et d' assainissement dans la Région de l' Est grâce à l'appui du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) et de IRC Burkina. Cette initiative entre dans l'accompagnement de l'UNICEF, à travers le programme de coopération 2018-2020, au gouvernement burkinabè pour l'atteinte de l'accès universel à l'eau potable.

Fillette prélevant de l' eau potable

Le Burkina Faso a fait du secteur de l'eau et de l'assainissement une priorité depuis 2015. Pour preuve sa constitution stipule que chaque Burkinabè a droit à cette ressource vitale et à des conditions dignes pour faire ses besoins. De plus le pays fait partie de l'initiative « Sanitation and Water for All (SWA) qui veut que personne ne soit laissée pour compte en matière de services EPHA. A la lumière de tous ces engagements au plan national et international, le gouvernement à travers le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement consacre d'énormes ressources à ce secteur. Cependant les succès sur le terrain ne reflètent pas les efforts consentis par l'Etat burkinabè et ses partenaires dont UNICEF. C' est pourquoi l'expertise de IRC Burkina a été sollicitée pour élaborer un pacte de durabilité des investissements dans la région de l'Est.

La durabilité des systèmes et services constitue le défi majeur

Les statistiques montrent aisément que si des progrès ont été réalisés dans le domaine de l'eau, l'assainissement fait encore face à d'énormes défis. 55% de la population continue de pratiquer la défécation à l'air libre avec une différence importante entre milieu urbain et rural : 9% en ville contre 75% en milieu rural. Plus important, la durabilité des systèmes, des services et des comportements relatifs à l'eau et à l'assainissement constitue l'un des défis majeurs de développement du Burkina Faso.

unicef photo 3unicef photo 2

Un accès équitable et à faible coût

Au regard des minces succès engrangés dans le secteur, l'UNICEF a décidé de continuer à appuyer le Gouvernement burkinabè dans l'amélioration des services EPHA sûrs et durables et l'élimination de la défécation à l'air libre. L'accent sera mis sur l'équité et la promotion des technologies à faible coût pour améliorer l'accès à des services d' eau et d' assainissement durables dans les communautés, les écoles et les centres de santé avec une priorité accordée aux communautés rurales. Cela dans le contexte de changement climatique et des urgences humanitaires récurrentes.

Le pacte de durabilité

Le pacte de durabilité vise deux points majeurs. Le premier point consiste à assurer la durabilité des résultats du projet pour une période minimale de 10 ans après la fin du projet. Ensuite ce pacte se veut servir de modèle pour un futur Pacte élargi à tous les projets/programmes du Ministère de l'Eau et de l'Assainissement.

La responsabilité est partagée pour le présent pacte. Après l'UNICEF, le Ministère de l'Eau et de l'Assainissement aura la charge d'assurer la durabilité du service d'eau potable dans la zone d'intervention après 2020 pour une période de dix ans avec l'engagement des populations bénéficiaires.

Quelques résultats attendus !

A l'horizon 2030 la fourniture du service d'eau potable est assurée de façon continue à l'ensemble des points d'eau potable sous l'autorité du Ministère de l'Eau et de l'Assainissement et des communes. Aussi un dispositif de suivi- évaluation, conforme à la législation, mis en œuvre permet de documenter et de vérifier cette continuité. Le présent dispositif permet de vérifier la qualité de l'eau, et sa conformité par rapport aux normes de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), consommée au niveau des ménages et des institutions publiques. Il est également question d'aider les villages et communautés à maintenir leur statut de Fin de Défécation à l'Air Libre (FDAL) et de maintenir l'utilisation continue des toilettes et des dispositifs de lavage des mains par les ménages, les écoliers et les patients dans les centres de santé.

Le Burkina Faso et ses partenaires ont fait de nombreux investissements pour assurer l'accès à l'eau et à l'assainissement et préserver la dignité et la santé de chaque citoyen. Mais force est de constater que jusque-là les résultats n'ont pas été à la hauteur des investissements. A travers un pacte de durabilité dans la Région de l'Est qui est expérimenté avec le Ministère en charge du secteur, l'UNICEF veut passer de la réalisation d'ouvrages à la mise en place de systèmes et services durables.

 

 

Downloads

Resources