Skip to main content

Quatre ans après, Aboubakar Hema a-t-il tenu ses promesses ?

Published on: 28/09/2020

Interrogation l'édile de Banfora sur ses actions dans le secteur de l'eau et assainissement.

Après quatre années passées à la tête de la commune de Banfora, le maire, Aboubakar Hema, s’est prêté à l’exercice de l’Association des Blogueurs du Burkina (ABB) pour faire son bilan de mise en œuvre. C’était le samedi 12 septembre 2020, dans la salle de réunion du gouvernorat des Cascades. L’activité a connu une participation massive des acteurs de la dite commune, qui n’ont pas manqué d’exprimer leurs préoccupations en ce qui concerne le niveau de la réalisation de l’ODD N°6 à l’horizon 2030.

C’est au milieu de ses concitadins que le maire a présenté son bilan (Ph Com mairie)

C'est au milieu de ses concitadins que le maire a présenté son bilan (Ph Com mairie)

Plan Stratégique d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Assainissement

Dès sa prise de fonction en 2016, le conseil municipal de Banfora a défini trois axes stratégiques de développement. Il s'agit notamment de la promotion de la bonne gouvernance, du développement de l'économie locale et de l'amélioration de l'accès de la population aux services sociaux de base. Lors de la présentation de son bilan, quatre ans après, le maire s’est logiquement appesanti sur ces trois piliers pour mettre en exergue des actions et réalisations qui font la fierté de la Cité du paysan noir. Le dernier axe qui prend en compte l’accès à l’eau et à l’assainissement, représente, selon le maire, une priorité pour la commune. La préoccupation permanente du premier citoyen de Banfora, étant de procurer aux communautés de la commune qu’il dirige, l'accès constant à une eau salubre et propre ainsi qu’à un assainissement durable, afin d’améliorer leur bien-être général.

«L’accès à l’eau  potable demeure une préoccupation dans la commune de Banfora. L’hygiène et l’assainissement aussi. Beaucoup de ménages n’ont pas de latrines. Certains font leurs besoins dans la nature. Ces cacas se retrouvent plus tard dans les eaux, ce qui peut provoquer beaucoup de maladies.» Des mots bien choisis par le maire de Banfora, Aboubakar Hema, pour traduire l’intérêt que la commune accorde au secteur de l’eau et assainissement, et mettre l’accent sur l’urgence qu’il représente. Du reste, la commune de Banfora a élaboré son Plan Stratégique d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Assainissement (PSC AEPA), avec l’appui de l'IRC qui, pour la mise en œuvre, a réuni tous les partenaires interagissant pour la même cause ; partenaires sans lesquels, la réalisation de cet ambitieux projet serait une vue de l’esprit.

Avalanche de questions

La présentation de ce bilan constituait donc une bonne tribune pour interroger l’édile de Banfora sur ses actions dans le secteur de l’eau et assainissement et principalement dans le cadre de la mise en œuvre de ce Plan. A cet effet, le maire a été soumis à une avalanche de questions, allant des actions concrètes de la mairie dans la mise en œuvre du PSC AEPA durant la période écoulée, à la concordance ou non des types d’ouvrages d’accès à l’eau potable réalisés avec la vision et les engagements de la mairie, en passant par l’implication ou non des forces vives dans la mise en œuvre du Plan et les avancées concrètes de ces actions par rapport à la réalisation de l’ODD 6 dans la commune.

Mayor A. Hema

Aboubakar Hema a rendu compte de ses actions à sa population (Ph Com mairie)

Des ouvrages

Abordant ces aspects, le maire a affirmé que la commune a réalisé comme actions, dans ce sens, plus de 45 forages avec une prévision de plus d'une trentaine en 2020, réhabilité plus de 200 forages en panne, construit 472 latrines, 326 puisards douche et 17 puisards bac en 2019. A ces ouvrages, s’ajoutent 115 latrines réalisées de janvier 2020 à mai 2020 et 30 nouvelles pompes à motricité humaines (PMH) en cours de réalisation. M. Hema a complété la liste avec le démarrage de l’élaboration de la stratégie de communication, pour la mobilisation des partenaires et des fonds pour la mise en œuvre du PSC AEPA. Selon lui, cette action épouse parfaitement la volonté de la commune à travailler en étroite collaboration avec tous les partenaires et forces vives de la commune.

Le problème d'eau

Cependant, plusieurs difficultés ont été soulevées, au titre desquelles, le manque d’eau au secteur 8 de la ville de Banfora, à cause des travaux du 11-Décembre, la fête nationale, dont la commune accueille, cette année, la commémoration tournante. Dans cette partie de la commune, les populations souffrent le martyr, à la recherche de « l’or bleu ». Le maire, au nom du conseil municipal, a rassuré ses concitadins : « Ce n’est pas la faute de la mairie, ce problème d’eau. Nous plaidons donc auprès des autorités en charge de la question eau, (direction régionale de l’eau, Onea), pour qu’elles soulagent les populations de cette souffrance. » Le maire, promet, par ailleurs, la réalisation de 100 forages en 2021, dont 70 seront destinés aux ménages. Un atelier de forage a déjà été acquis sur fonds de la mairie.

Le chemin reste encore bien long

De façon globale, le constat est flagrant, que les réalisations concernant les ouvrages d’accès à l’eau potable, se limitent aux forages équipés de pompe à motricité humaine. Ces ouvrages ne garantissent pas l’accès à une eau sûre, car, pouvant être contaminée plus rapidement avant la consommation, et n’éliminent pas non plus la corvée d’eau.  Ces situations sont donc en contradiction totale avec les engagements pris par la commune, selon lesquels 80% de la population consommerait de l’eau sûre, soit par robinet à la maison, soit à la borne fontaine.  Il est donc évident que le chemin reste encore bien long, pour parvenir au mieux-être des populations, en matière d’eau et d’assainissement. Mais, assurant les uns et les autres que son engagement et sa détermination pour que l’eau et l’assainissement soient inscrits en lettres d’or dans son programme demeurent intacts, le maire de Banfora a lancé un cri du cœur à l’endroit des acteurs du secteur, pour une collaboration efficace en vue de l’atteinte de ses objectifs. Parallèlement, IRC, à travers son assistance technique avec l’appui financier de la Fondation Hilton, continuera aux côtés de la mairie, le combat pour que cet engagement soit effectif.