Skip to main content

ODD6 : IRC et World Vision épaulent trois communes maliennes

Published on: 30/10/2019

IRC et World vision déroulent, lors d'un atelier national, leur programme conjoint dans trois communes maliennes.

Engagés ensemble à accompagner trois communes maliennes du cercle de Kolokani en matière d'eau, d'hygiène et d'assainissement, IRC et World Vision ont tenu un atelier national d'information des acteurs sur les résultats du processus d'élaboration des plans stratégiques AEPA (Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement) dans lesdites communes. C'était le jeudi 5 septembre 2019 à Bamako. Occasion pour les animateurs de la rencontre, de dérouler, durant une journée, le programme conjoint IRC-World Vision, soutenu financièrement par la Fondation Hilton, qui se donne pour mission de garantir l'accès des communes de Nossombougou, Ouolodo, et Tioribougou à «l'eau potable, à l'assainissement et à la gestion durable des ressources en eau».

Atelier de Mali

L'accès universel à l'eau potable et à l'assainissement ne peut se faire que par l'entremise de systèmes solides auxquels doivent conjointement prendre part l'Etat, les partenaires techniques et financiers et toutes les parties prenantes à ce défi. Toutefois, la base de la mise en place de tels systèmes reste un bon examen de l'existant. Pour ce faire, il a été initié, en janvier 2018, des diagnostics participatifs complets qui ont abouti à la production de rapports diagnostics, de plans stratégiques à l'horizon 2030 et de plans d'investissement AEPHA (Approvisionnement en Eau Potable, Hygiène et Assainissement) 2018-2020. Du reste, ces différents outils s'avèrent d'une importance capitale à l'ère de la maîtrise d'ouvrage des collectivités, condition sine qua non pour être au rendez-vous des Objectifs du Développement Durable (ODD) en 2030. Ainsi, un bond qualitatif a-t-il été effectué vers l'abandon progressif de l'idée restreignant l'accès à l'eau et à l'assainissement aux infrastructures, véhiculée jusque-là.

Plan stratégique communal AEPHA

Atelier de Mali 2

Le Plan stratégique communal AEPHA (PSC AEPHA) s'aligne sur les engagements du pays, au plan national et international, à assurer l'accès de tous les Maliens à des services durables d'eau à l'horizon 2030. Aussi, traite-t-il des fondements, des principaux changements, des buts poursuivis par la commune, des leviers à actionner, des axes stratégiques et des mécanismes de mise en œuvre et de suivi-évaluation.

Le niveau communal, premier pilier pour des systèmes AEPHA solides

L'opportunité de l'atelier a été saisie par ses animateurs pour appuyer l'idée que la garantie de l'accès à l'eau potable, l'hygiène et l'assainissement passe par la capacité à relever les défis non seulement au niveau communal mais également au niveau national. C'est dans cette logique qu'au niveau communal, les trois premiers objectifs du projet portent, dans les communes d'intervention, sur l'amélioration des services, la facilitation des partenariats, des systèmes et des capacités, afin de permettre aux parties prenantes locales d'appliquer les normes et les standards appropriés de qualité de service et de responsabilité. Le but poursuivi est d'obtenir une adhésion et un soutien financier forts, en faveur des services d'eau dans les écoles et les centres de santé. Et au niveau national, en plus des objectifs visés pour les communes, pouvoir établir une base de connaissances.

Ce qui devrait changer !

Le diagnostic et la mise du PSC AEPHA devrait permettre de corriger l'absence d'un service technique communal en charge de l'eau et de l'assainissement, et de conjuguer au passé l'inexistence d'un outil de planification sectoriel, le manque d'un dispositif formalisé de suivi-évaluation et de contrôle de l'application de la réglementation ainsi que le non-respect des normes et critères. Ensuite on devrait voir apparaître des délibérations sur les coûts des services AEPHA et l'établissement de convention de délégation de la gestion des ouvrages hydrauliques. Enfin, les citoyens doivent être en mesure de s'approprier leurs droits et des modalités d'actions requises pour le contrôle de l'action publique. De même la reddition des comptes devrait se faire dans un cadre d'instances formelles de dialogue entre les citoyens et l'administration communale.

La balle dans le camp des partenaires

S'il était attendu de cet atelier que tous les partenaires aient une bonne connaissance des résultats des diagnostics stratégiques, des Plans stratégiques et des Plans d'investissement communaux élaborés pour les communes de Nossombougou, Ouolodo et Tioribougou, il reste maintenant à espérer que chacun trouve dans cette feuille de route une place convenable et travaille afin que ceci soit une source d'inspiration, et puisse être dupliqué dans les autres communes, pour donner au Mali toutes ses chances pour le rendez-vous que lui a fixé le Programme de Développement Durable.