Skip to main content

Evaluation des performances : Banfora à l’heure du bilan 2019

Published on: 26/03/2020

La mairie de Banfora a tenu sa deuxième revue annuelle des projets et programmes d’eau potable, hygiène et assainissement. 

Les 6 et 7 février 2020, dans sa nouvelle salle de conférence, la mairie de Banfora a tenu sa deuxième revue annuelle des projets et programmes d’eau potable, hygiène et assainissement. Cet exercice a servi à faire le point sur la mise en œuvre du plan stratégique communal des services publics d’eau potable et d’assainissement à l’horizon 2030 à travers, le Plan de Travail et de Budget Annuel (PTAB), son outil d’opérationnalisation pour le compte de l’année 2019.

Participants devant la salle de conférence en Banfora

La rencontre de deux jours, présidée par le représentant du gouverneur de la région des Cascades, a connu la participation de la majorité des acteurs du secteur Eau, Hygiène et Assainissement. Dont les leaders religieux et coutumiers, les services déconcentrés de l’état, les organisations de la société civile de défense des droits humains, les organes de presse locaux, les forces vives de la commune, les partenaires techniques et financiers dont l’Organisation Catholique pour le Développement et la Solidarité (OCADES), l'IRC, Catholic Relief Service (CRS), Water4, la Direction Régionale de l’Eau et Assainissement des Cascades (DREA), l’Agences de l'Eau des Cascades (AEC) et l’Espace Culturel Gambidi (ECG).

Le Plan Stratégique Communal, fil conducteur de toutes les interventions et actions

L’opportunité de cette réunion, a été saisie par ses organisateurs pour présenter le Plan Stratégique Communal (PSC) des services publics d’eau potable, hygiène et assainissement (AEPHA) à l’horizon 2030, par le biais d’un film documentaire de 20 minutes réalisé avec l’appui d’IRC Burkina Faso. Une preuve par le visu qui reflète bien la volonté du maire de Banfora, de faire de sa commune un exemple en la matière. Pour le maire il faut que «Banfora devienne la référence en termes d'accès à des services durables d'approvisionnement en eau et assainissement, pour tous et à tout moment, au niveau national et au-delà» à l’horizon 2030.

Le taux d’exécution physique du Plan de Travail et de Budget Annuel (PTAB 2019) est estimé à 15%, selon les chiffres révélés au cours de la rencontre. Au total, 10 partenaires, y compris la commune, y ont participé. Les résultats sont palpables sur le terrain où ils se traduisent par la réalisation de 445 branchements particuliers pour l’approvisionnement en eau potable des ménages, 357 latrines familiales, 345 puisards et deux forages équipés de Pompe à Motricité Humaine. Pour que ces actions soient réalité, IRC Burkina, toujours en pole position, a également apporté sa contribution, à travers le renforcement des capacités et l’appui institutionnel et technique aux divers acteurs dans la gestion des services d’approvisionnement en eau potable et assainissement et la mobilisation des financements.

En ce qui concerne le taux d’exécution financière, il est de 8%. Il faut noter que les taux d’exécution sont très faibles, toute chose qui pourrait être liée au manque de financements, aux grosses prévisions non exécutées, les faibles de compétences du service technique eau et assainissement de la commune pour le suivi efficace de la mise en œuvre du PTAB. 

Pour 2020, les partenaires ont prévu d’intervenir sur l’ensemble des cinq axes stratégiques à travers la réalisation d’ouvrages d’accès à l’eau potable et d’assainissement, des renforcements des capacités ainsi que l’assistance technique aux autorités municipales et aux techniciens dans la gestion des services d’approvisionnement en eau potable et assainissement. Ce PTAB élaboré avec l’ensemble des acteurs et partenaires de la commune est estimé à environ 6,2 milliards de Francs CFA.  

Pour les prochaines années, plusieurs défis s’imposent, notamment la mobilisation des ressources financières par la commune pour financer la mise en œuvre du PSC-AEPHA, la réalisation des ouvrages de la campagne Fasotoilettes, le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées pendant la revue annuelle 2019, la collecte de l’information sur les autoréalisations d'ouvrages d'assainissement.

Participants pendant la réunion en février 2020

A l'issue de cette rencontre dont la pertinence a été relevée par les différents participants, des recommandations bien à propos ont été formulées à l'endroit de la commune. Recommandations qui vont, entre autres, de la réalisation des ouvrages de la campagne Fasotoilettes avant Juin 2020, à l'inscription, de manière effective dans le budget communal, des ressources suffisantes pour financer les activités liées à l'AEPHA. Il a été également suggéré au service communication de la commune, de procéder à une diffusion grand public du film documentaire d'élaboration du PSC des services d'eau potable et d'assainissement avec l'appui de IRC Burkina.

A l'issue de cette revue annuelle qui a été mise à profit pour faire le bilan des réalisations du PTAB 2019 et de définir les lignes à suivre pour un meilleur rendement au cours de l'année 2020, les différents acteurs, en l'occurrence les partenaires et la commune ont exprimé leur satisfaction au titre de leurs réalisations. Toutefois, ils n'ont pas manqué de prendre conscience qu'il va falloir redoubler d'efforts pour les années à venir afin de réaliser la vision de la stratégie communale qui est de faire de la Commune de Banfora une référence au niveau national, voire international, en matière d'accès à l'eau potable et à l'assainissement à l'horizon 2030.

 

Resources