Skip to main content

Banfora : Les centres de santé à l’honneur

Published on: 21/07/2020

Un nouveau projet, "SANIYA SO+", interviendra au niveau des 17 centres de santé de la commune de Banfora.

Des acteurs de développement se mobilisent aux côtés de l'IRC, pour accompagner la commune de Banfora dans sa vision d’être une référence nationale en matière d’accès à des services durables d’eau potable et d’assainissement d’ici 2030. C’est le cas de la Fondation One Drop qui finance un projet d’une durée de deux ans (mars 2020 à avril 2022) et mis en œuvre par l’Espace Culturel Gambidi (ECG).  D’un coût global de 1 million de dollars US, le projet, "SANIYA SO+", vient compléter les actions du projet "SANIYA SO" mis en œuvre par Catholic Relief Services (CRS). Il interviendra au niveau des 17 centres de santé de la commune de Banfora.

Les participants à l’atelier n’ont pas marchandé leur disponibilité (Ph. N-R. ZOHOUN)

SANIYA SO+

Un « plus » évocateur qui annonce et précise les ambitions de ce projet de contribuer à l’amélioration de la santé des populations de la commune de Banfora, par la promotion de bonnes pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement à travers l’art social pour le changement de comportement. En effet un diagnostic participatif des Centres de santé, réalisé par SANIYA SO+ et ses partenaires en mai 2020, a révélé qu’il existe des risques importants lors du contrôle des infections liées à la transmission des gènes pathogènes. Ces menaces sur la santé des populations ont des causes multiples, notamment la mauvaise/non pratique du lavage des mains au savon aussi bien de la part des agents de santé que par des usagers, l’inexistence des lave-mains et du consommable (savon et eau) qui l’accompagne, l’indisponibilité et le manque d’entretien adéquats des latrines répondant aux normes. Les centres de santé étant donc des lieux à caractère vulnérable, ils ne pouvaient être laissés en marge de cette planification. Du reste, c’est l’avis du chargé de mise en œuvre du projet, Mr Amédée SININI,  selon qui « les centres de santés doivent des lieux de guérison et non de propagation de maladies ».  Ainsi, SANIYA SO+, dans la dynamique de rendre ces centres irréprochables en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement, oriente son action dans une direction très sensible, car, bien plus que des hôpitaux, ces endroits permettent de sauver des vies.

Ce diagnostic a abouti à l’élaboration d’un Plan de Mise en Œuvre (PMO) dudit projet qui prévoit de mettre à contribution les différents acteurs aussi bien ceux du secteur eau et assainissement que ceux de la santé, œuvrant dans la commune et qui travailleront en synergie d’actions pour la réussite du projet SANIYA SO+. Les acteurs de la santé seront au cœur des actions car, comme l’a affirmé le coordonnateur du volet Art Social pour le changement de comportement au sein de SANIYA SO+, Emmanuel Koama, « lorsque la parole est portée par les acteurs eux-mêmes, elle est rapidement prise en compte ».

Le présidium de l’atelier de validation du PMO du projet  SANIYA SO+ (Ph. N-R. ZOHOUN)

Atelier

C’est dans l’intention de soumettre le PMO à l’appréciation de ces acteurs qu’un atelier a été organisé, le lundi 6juillet 2020, à Banfora, par l’Espace Culturel Gambidi, en collaboration avec IRC et la municipalité de Banfora. Présidé par le maire de la commune, Aboubakar HEMA, qui avait à ses côtés son premier adjoint, ledit atelier a connu la présence effective de plusieurs acteurs des secteurs eau, hygiène, assainissement et santé. C’est ainsi que, IRC, CRS, One Drop, District Sanitaire, Agents de Santé, Association MUNYU, Mairie de Banfora et sa Direction de l’Eau, Assainissement et Hygiène Publique, Espace Culturel Gambidi, ont été les témoins oculaires et parties prenantes de cette rencontre. L’atelier, très à propos, a été mis à profit par ses organisateurs pour l’échange du protocole qui a été signé entre la Mairie et l’Espace Culturel Gambidi dans le but de formaliser la collaboration entre ces deux entités.

Echange de protocole signé entre ECG et Mairie de Banfora (Ph. N-R. ZOHOUN)

Des tâches précises

A l’issue des travaux de la rencontre, le plan a reçu l’assentiment de tous les participants et a donc été validé à l’unanimité. Après cet acte et sous réserve de la prise en compte des amendements apportés au document par les participants, désormais, les tâches pour la mise en œuvre de SANIYA SO+ sont définies et précises. Toute chose qui permettra le démarrage effectif du projet et donc l’amélioration du service d’eau potable, hygiène et assainissement dans les centres de santé de Banfora. Du reste, tous les acteurs, conscient de l’enjeu, devront tout un chacun veiller à la bonne marche de ce projet qui constitue un palier important de l’édifice commun qu’est le PSC-AEPA de la commune de Banfora. Le maire de la commune, Mr Aboubakar HEMA a si bien traduit cette synergie dans ses propos. Morceaux choisis : « Nous sommes tous leaders pour le changement de comportement dans le secteur de l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Ce plan nous appartient à tous et chacun de nous doit apporter sa contribution, sa part pour sa mise en œuvre ».