Skip to main content

Banfora en route vers l’ODD6 : que retenir des 3 ans du PSC-AEPA ?

Published on: 08/03/2021

Le troisième revue annuelle de son plan stratégique communal des services publics d'eau potable et d'assainissement à Banfora.

ONGs, OSCs, services techniques étatiques déconcentrés, partenaires, tous ont répondu à l’appel pour contribuer à la réussite de l’action (Ph NR. Zohoun)

ONGs, OSCs, services techniques étatiques déconcentrés, partenaires, tous ont répondu à l'appel pour contribuer à la réussite de l'action (Ph NR. Zohoun)

Chaque année, depuis 2018, la commune de Banfora évalue, à travers sa revue annuelle, le niveau de mise en œuvre de son plan stratégique communal des services publics d'eau potable et d'assainissement (PSC-AEPA) et la contribution de ses partenaires aux progrès. En promouvant cette expérience réussie à Banfora, IRC avait l’intention d’amener les acteurs à travailler en toute intelligence dans la même direction, dans un objectif collectif de partager la même vision des choses, et de corriger les erreurs au fur et à mesure. Sous la coprésidence de Josephine Kouara Apiou/Kaboré, gouverneur de la région des Cascades et de Aboubakar Hema, Maire de Banfora, une soixantaine de représentants des partenaires et services étatiques œuvrant dans le secteur AEPA ont participé à cette troisième revue annuelle, du 03 au 05 février 2021 à Banfora. 

Si la vocation première de ce rendez-vous formel est de capitaliser les performances réalisées, en vue d'améliorer l'efficacité des projets et programmes du secteur AEPA (Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement) pour l’année en cours et celles à venir, il n'en demeure pas moins qu’il est essentiel à la mise en œuvre efficiente du PSC-AEPA. Cet exercice fournit une interface entre les acteurs du secteur et d'autres parties prenantes pour l’examen avec un œil critique du chemin parcouru, l'échange de connaissances, l'apprentissage pour l’amélioration des niveaux de service AEPA et aboutir à la réalisation de l’Objectif du Développement Durable (ODD) N°6 à Banfora.  

Point sur les progrès accomplis, leçons apprises et défis à relever à travers la mise en œuvre des projets et programmes AEPA au cours des 3 dernières années, un regard avisé sur la planification quinquennale 2021-2025 et des idées pour l’élaboration du Plan de Travail Annuel Budgétisé 2021 ; autant de points inscrits au programme pour la revue annuelle de l’année 2020, qui marque la fin de la première phase de mise en œuvre du PSC-AEPA.

De G à D, Aboubakar Hema, Maire de Banfora, Kouara Apiou/Kabore, Mme le Gouverneur de la Région des Cascades, et Richard Bassono, expert en gouvernance WASH de IRC (Ph NR. Zohoun)

De G à D, Aboubakar Hema, Maire de Banfora, Kouara Apiou/Kabore, Mme le Gouverneur de la Région des Cascades, et Richard Bassono, expert en gouvernance WASH de IRC (Ph NR. Zohoun)

Pour Josephine Kouara Apiou/Kaboré, Gouverneur de la région des Cascades, cette revue est un dispositif de suivi qui s’inscrit dans une démarche de partage d’expériences entre les acteurs du secteur AEPA, qui accompagnent la commune dans ses actions de développement pour s’aligner sur les engagements nationaux.  M. Hema quant à lui a témoigné sa gratitude à IRC pour son appui sans précédent dans la mise en œuvre du plan stratégique.

De la photographie des progrès réalisés ces 3 dernières années, il ressort que près de 54 760 personnes sont impactées directement par la réalisation de nouveaux ouvrages d’eau potable (branchements privés, des bornes fontaines, des forages équipés de pompes à motricité humaines), environ 20 340 personnes ont un accès à un service  d’assainissement de base, toutes les 14 institutions sanitaires ont bénéficié de plusieurs ressources matérielles (équipements de protection individuel, dispositifs de production de chlore avec des intrants, installations destinées au lavage des mains), 99 écoles ont bénéficiées de dispositifs de lavage des mains avec consommables. Au total, onze (11) partenaires y compris la commune ont contribué à l’obtention de ces résultats palpables malgré le contexte de pandémie de COVID-19 et de situation sécuritaire difficile. 

L’on n’aurait pu aboutir à ces résultats flagrants sur le terrain sans ce coup de main conséquent de IRC, qui durant tout le processus, s’est donné comme tache le renforcement des capacités et l’appui institutionnel et technique aux divers acteurs dans la gestion des services d’Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement et la mobilisation des financements. Les fruits de cette contribution de IRC sont d’autant plus remarquables au niveau de la gouvernance locale à travers un leadership accru du premier responsable communal, un cadre règlementaire à la hauteur des ambitions, plusieurs nouveaux partenariats signés, la création d’une direction dédiée aux questions d’eau et d’assainissement, acquisition d’un atelier de forage sur fond propre, une stratégie de communication assortie d’un plan de mise en œuvre sur 5 ans. Pour ce qui concerne le niveau d’exécution financière, sur un financement attendu de 9,932 milliards CFA francs, 8,78 milliards CFA francs ont pu être mobilisés soit un taux de 88%.

Les participants ont fait des propositions et des amendements pour l’amélioration du plan d’action 2021-2025 (PH NR Zohoun)

Les participants ont fait des propositions et des amendements pour l'amélioration du plan d'action 2021-2025 (PH NR Zohoun)

Malgré les avancées prometteuses obtenues vers l’accès universel à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, Banfora a encore du chemin à parcourir pour couvrir les besoins de ses populations. Pourtant, la mobilisation de nouveaux partenaires, l’appui continue de IRC et la capacité institutionnelle croissante constituent une bonne base pour des progrès futurs. Pour les 5 prochaines années, les partenaires vont se concentrer sur le renforcement de capacité de l’autorité communale pour l’amélioration des services AEPA, réalisation et la gestion des ouvrages d’accès à l’eau potable et à l’assainissement améliorés et les formations/sensibilisations des populations sur leur implication directe en terme de changement de comportement et même de veille citoyenne afin de prétendre voir grimper les chiffres de taux d’accès aux services gérés en toute sécurité.

Cette rencontre a été mise à profit pour faire le point sur la mise en œuvre du plan de riposte au COVID-19 qui a permis de doter tous les centres de santé de la commune ainsi que plusieurs écoles et lieux publiques de dispositifs de lavage des mains. A propos, le représentant de la Direction Régionale de la Santé, Teguera Ibrahim, n’a pas manqué d’exprimer son soulagement mais aussi de lancer un cri de cœur à l’endroit des partenaires pour la sensibilisation des populations sur le respect des gestes barrières notamment le lavage des mains ; « une chose est d’acquérir le matériel et une autre est de l’utiliser à bon escient » a-t-il signalé.  

Dans la foulé, la stratégie de communication élaborée avec l’appui de IRC au profit de la commune pour la mobilisation des partenaires et des fonds pour la mise en œuvre totale du PSC-AEPA a été soumis à l’appréciation des acteurs présents. A l’issus de la rencontre, ladite stratégie de communication ainsi que le plan d’action quinquennal 2021-2025 ont été validés à l’unanimité par les participants sous réserve de prise en compte des amendements. 

En somme, ce partenariat stratégique entre les acteurs du secteur AEPA, prôné par IRC a permis d’obtenir des acquis considérables ces trois dernières années. Les participants étaient fiers et satisfaits de voir les efforts communs produire ces avancées enregistrées. En termes de satisfaction, le premier adjoint au maire de Banfora, Siaka Soulama s’exprime en ces termes : « Nous sommes heureux des changements obtenus dans le secteur de l’eau et de l’assainissement dans notre commune. Depuis l’arrivée de IRC, le secteur de l’eau et assainissement s’améliore continuellement. Nous remercions donc IRC et tous nos partenaires pour le travail abattu. » Il ajoute que : « le plan quinquennal nous appartient à tous car l’horizon 2025 nous interpelle. C’est ensemble que nous pourrons améliorer les performances. »

Du reste il va falloir redoubler d’ardeur notamment au niveau de la mobilisation de financement afin de garder le rythme et atteindre la vision de ce plan stratégique aux ambitions considérables.